:::::Les Innocents 1985-2000 Quinze ans de folk rock dans l'Hexagone:::::

:::::BIOGRAPHIE::::: Malgré un faux-départ...

...à la fin des années 1980, Les Innocents rencontrent le succès dès 1992 avec leurs tubes L’autre Finistère ou Un homme extraordinaire. Le groupe, mené par Jipé, son leader, auteur-compositeur et chanteur, a traversé la décennie avec succès, laissant derrière eux l’image d’une formation dynamique et sympathique. Leur musique, intelligent mélange de folk « à la Dylan » et de rock « à la Beatles », reste ancrée dans les mémoires. Le groupe finit par se séparer en 2000 et laisse derrière lui un grand nombre de fans sur leur faim.


Jean-Philippe Nataf, dit JiPé, lance l’aventure des Innocents en créant à la fin des années 70, alors qu’il n’a pas vingt ans, son premier groupe Les Privés. Celui-ci, inspiré par la mode punk (Sex Pistols ou Clash), a du mal à s’imposer. Il faut attendre 1982 et de nombreux revirements de style, pour que la formation, rebaptisée finalement Les Innocents, trouve sa voie. Les premiers véritables concerts aux Cascades de Paris la même année, puis au Gibus, encouragent les quatre amis à persévérer. Durant trois ans, Jipé, Rico, Pierre et Tramber font leur apprentissage sur scène, jouant même en première partie du groupe américain R.E.M. Il faut cependant attendre 1985 pour que sorte leur premier 45 tours Pamela, dont la presse spécialisée se plaît à parler.

Jodie

Séduite par la maquette de leur nouveau titre Jodie, la maison de disque Virgin fait signer les Innocents en 1986 et leur permet de l’enregistrer la même année. Le résultat est inattendu : dès janvier 1987, Jodie cartonne dans tous les « charts » et fait parler de la jeune formation. Malheureusement, le temps passe et une première défection au sein du groupe (Jean-Christophe « Jean-Chri » Urbain remplace Tramber), ainsi qu’une promotion commerciale sans fin éloignent le groupe des studios. C’est seulement en mai 1989 que paraît Cent mètres au paradis, le premier album des Innocents, soit plus de deux ans après le succès de Jodie ! Avec l’arrivée de Michael, batteur anglais, et la passion de Jean-Chri pour les Beatles, la musique des « Innos » prend une tournure très anglo-saxonne, dont l’efficacité rythmique apparaît surtout sur scène. D’où une tournée nationale digne des plus grands durant cette année 1989.

Fous à lier

Le titre étrange de ce deuxième album attise la curiosité. Sorti en 1992, il contient une foultitude de tubes : Fous à lier, Mon dernier soldat, L’autre Finistère, Un homme extraordinaire, Je vais à Bang-Bang, En tapant du poing, Les confessions d’un vieux serpent , etc., titres qui permettent aux Innocents de remporter, outre un vif succès commercial, la récompense du Bus d’Acier, décernée au meilleur groupe Rock de l’année en France. Les concerts rassemblent des milliers de fans. JiPé et sa bande sont la révélation des années 90, et restent au sommet avec l’indéniable succès de Un monde parfait, puis de Colore, les deux singles extraits de leur troisième album Post Partum en 1996. Ce disque sera couronné la même année par la Victoire de la Musique du meilleur groupe français.

L’oubli

Mais le rythme lent de leurs productions, une certaine lassitude, et la concurrence féroce des Noir Désir ou autres Rita Mitsouko, poussent les Innocents dans leur retranchement. La formation ne rencontre plus autant de succès. Il faut attendre 1999 pour qu’un nouvel album éponyme sorte dans les bacs des disquaires. Celui-ci passe plutôt inaperçu malgré sa grande qualité. L’album Les Innocents signe la fin du groupe, qui se sépare en 2000, sans fracas, chacun des membres préférant passer à autre chose. JiPé produit ainsi l’album de son amie Jil Caplan et continue sa carrière solo, préparant un album pour bientôt.

Les Innocents ont donc marqué singulièrement la pop française des années 1990, laissant au patrimoine musical de nombreux succès (Un autre Finistère, Colore, Un homme extraordinaire, Jodie, etc…). Se révélant terriblement efficace sur scène, la formation n’a malheureusement pas résisté au temps. Il reste de ces quinze ans d’existence quatre albums de grande qualité, et l’espoir de voir renaître Les Innocents à travers une carrière solo de son leader JiPé.

© Petit dictionnaire intime......SeB février 2003